adjectifs_positifs

Se mettre en valeur devant un recruteur: tout miser sur les adjectifs positifs

Pour donner une image positive de soi, le choix des adjectifs est essentiel. Ils doivent te décrire de façon positive et attrayante pour le recruteur. Skool.ch te donne quelques conseils pour optimiser leur emploi.

Sois précis !

La précision est la règle capitale pour transmettre un message clair et convaincant. La manière dont apparaît un adjectif est aussi importante que le mot lui-même.

Cherche toujours la forme positive de l'adjectif, plutôt que de mettre une négation. Par exemple, « je ne suis pas timide » signifie « je suis de nature extravertie ». Evite les adverbes précédant l'adjectif. Ils alourdissent ton texte et donnent un sentiment d'imprécision. « Plutôt autonome et ayant le sens des responsabilités » est moins convaincant que « Autonome et responsable ». Par contre, l'adverbe « très » est le bienvenu, surtout quand cela concerne l'entreprise : « je suis très intéressé par votre proposition de stage ». Opte pour des adjectifs positifs: certains sont plus marquants que d'autres. « Dynamique » est un choix plus judicieux que « actif », de même que « rigoureux » est plus flatteur que « travailleur ».

Quelques adjectifs « accrocheurs » : adaptable, analytique, calme, compétent, déterminé, dynamique, efficace, exigeant, flexible, indépendant, intuitif, logique, organisé, patient, précis, professionnel, responsable.

Transforme tes défauts en qualités : pour t'aider à définir ta « personnalité professionnelle », cela peut t'aider ! Interroge-toi sur tes imperfections et demande-toi s'ils ne dissimulent pas une qualité ! Voici des exemples :

Tu es timide: Tu es réfléchi, tu es observateur et tu ne parles pas pour ne rien dire. Tu es lent : Tu es perfectionniste, tu vas au fond des choses et ne laisses rien au hasard. Tu es individualiste : tu es autonome, tu sais te gérer par toi-même.

La question piège

Certains recruteurs cherchent parfois à te piéger en te demandant trois de tes défauts. La réponse « je n'ai pas de défauts » est à éviter, tu passeras pour prétentieux et malhonnête. A toi de montrer au recruteur que même tes petits travers peuvent être utiles à l'entreprise ! Si tu es timide, c'est que tu es plutôt d'une nature introvertie et tu préfères observer plutôt que te mettre en avant. Tu manques certainement d'expérience mais tu es capable de faire des propositions et prendre des initiatives quand tu te sens à l'aise. Si tu es individualiste, c'est parce que tes activités passées t'ont plutôt appris à travailler de manière autonome et à ne compter que sur toi-même. Mais tu aimerais avoir plus d'occasions de travailler en groupe car tu penses que c'est utile et stimulant. Si tu es bavard, c'est parce que tu as la communication facile et que tu cherches avant tout à mettre les gens à l'aise. Si tu es maniaque, tu es quelqu'un d'organisé et de perfectionniste. Si tu es autoritaire, c'est parce que tu aimes que les choses soient bien faites. Tu as l'âme d'un meneur et sais prendre en main la direction d'une équipe. Module tes défauts par des expressions du style : « je suis un peu introverti » ou « on m'a souvent dit que j'étais rancunier ». Tu peux aussi révéler que tu es conscient de tes défauts mais que tu y travailles. Ta réponse semblera moins préparée et plus spontanée. Par exemple : « Je sais que je suis un peu susceptible, mais j'essaie de m'améliorer ».

Partager
© 2013-2020, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com