istock-cigarette-regles-or

Les 10 règles d'or pour arrêter de fumer

Tout d'abord bravo, car lire cet article est déjà un énorme pas dans ta démarche d'arrêt de la cigarette. Beaucoup de personnes savent qu'ils arrêteront un jour, mais ce jour-là doit bien arriver. Plus les années passent plus le risque de contracter des maladies et des cancers est grand. Plus les années passent et plus la dépendance à la nicotine et au geste sera forte. C'est donc aujourd'hui et maintenant que tu dois agir et te battre afin de te séparer définitivement de la cigarette. Avec une bonne dose de motivation et une méthode adaptée à tes besoins, tu rejoindras bientôt le large cercle des non-fumeurs.

La motivation

Pour marquer un changement dans leur vie, certaines personnes doivent mettre sur papier leurs motivations, leurs ressentis et les raisons pour lesquelles ils ont décidé d'arrêter de fumer. Fais une liste de tous les inconvénients de la clope qui te donnent envie d'arrêter de fumer: tu veux arrêter de gaspiller ton argent, tu veux retrouver une santé de fer et ton souffle, tu veux retrouver le goût et l'odorat. Toutes ces motivations t'aideront à y voir plus clair.

L'union fait la force

Il est conseillé d'en parler à ton entourage proche plutôt que d'entreprendre une démarche en solitaire. Le soutien de tes proches est crucial. Ils seront ainsi avertis des difficultés aux travers desquelles tu risques de passer (stress, humeur massacrante, nervosité) et pourront te soutenir dans les périodes difficiles. Si un de tes amis est prêt à arrêter de fumer avec toi, c'est encore mieux. Vous partagerez ainsi vos expériences et pourrez vous motiver mutuellement. La peur de décevoir tes proches ou la fierté d'aller jusqu'au bout de tes bonnes résolutions peuvent être des motivations déterminantes dans l'arrêt de la cigarette. Si l'aide de tes proches n'est pas suffisante, tu peux consulter un professionnel dans ce domaine (médecin de famille, infirmière ou médecin scolaire), qui te donneront des conseils personnalisés afin d'arrêter définitivement le tabac. Ça vaut la peine de consulter un professionnel de la santé dans le milieu scolaire; les consultations sont anonymes et gratuites. Il existe également des centres de prévention du tabagisme dans tous les cantons, connu sous le nom de CIPRET (centre d'information pour la prévention du tabagisme). Comme son nom l'indique ces centres seront des sources précieuses d'information et de soutien pour arrêter de fumer. Des programmes gratuits de désaccoutumance sont proposés. (Informations et inscriptions sur leur site Internet).

Fixe-toi un ultimatum

Choisis une date qui te semble convenir pour arrêter définitivement de fumer. Pense à ce jour comme une ligne de démarcation entre ta vie de fumeur et ta vie de non-fumeur. Cette date inscrite dans ton calendrier doit être le commencement d'une nouvelle vie.

Jette tes dernières cigarettes

Pour éliminer toutes les tentations, il faut faire le ménage. Tu n'arriveras pas à arrêter de fumer si tu trouves dans les moindres recoins de ta chambre, de tes tiroirs ou de tes sacs, des paquets de cigarettes, ou tous les autres objets te rappelant la clope. La meilleure solution est de jeter cendriers, briquets, allumettes et paquets avant la date fatidique de ton arrêt de la cigarette.

Evite toutes les situations de tentation

Les fumeurs développent des habitudes routinières comme la clope accompagné d'un café ou après un bon repas. Pour mettre toutes tes chances de ton côté, essaie dorénavant d'éviter tous ces moments de tentations qui te donnent automatiquement envie d'une clope. Si tu ne peux pas les éviter essaie de t'occuper l'esprit en faisant quelque chose d'autre.

Fais du sport ou une activité artistique ou culturelle

Le meilleur moyen d'évacuer le stress et l'angoisse que provoque l'arrêt de la cigarette est de s'occuper l'esprit par des activités de « diversion ». Le sport est un bon moyen pour se défouler physiquement et oublier ce manque. Mais tu peux également aller te promener, écouter de la musique ou pratiquer une activité artistique ou culturelle qui te passionne. Le besoin urgent de fumer ne dure que 3 à 5 minutes. Pour faire face à ce besoin urgent, il te suffit donc de détourner ton attention.

Utilise un substitut à la nicotine

Il existe sur le marché une quantité de substituts: patches, chewing-gum, spray nasal. Mais pour être sûr que ces produits soient adaptés, consulte un spécialiste dans le domaine pour te conseiller.

Evite les zones fumeurs

Les premières semaines, évite tous les endroits où l'on fume, et assieds-toi dans les zones non-fumeurs. Ce conseil est très important car cela pourrait de donner envie de recommencer. Demande également à ton entourage de ne pas fumer en ta présence. Même si tu en as très envie ne prend aucune taffe de cigarette, tu risquerais d'être trop tenté à recommencer.

Privilégie une alimentation saine

Suite à l'arrêt de la cigarette, il est possible que tu prennes un peu de poids. Ce n'est pas systématique car 1/3 des ex-fumeurs ne prennent pas un gramme. Cela dépend de la personne. Nous te proposons de t'expliquer l'effet de l'arrêt de la cigarette sur ton corps pour que tu agisses de manière avertie et raisonnable. Arrêter de fumer n'est pas une chose facile, tu peux avoir envie de compenser ce manque par le grignotage. Trouve un substitut sain et non calorique pour ne pas te ruer sur la nourriture en état de manque. Privilégie les fruits, les chewing-gum, bonbons sans sucre, ou autres produits non caloriques. La nicotine augmente artificiellement les dépenses énergétiques de ton organisme d'environ 250 calories et freine le stockage des graisses. En arrêtant de fumer et sans changer d'alimentation ces 250 calories ne seront plus brûlées. (cf. CIPRET Vaud). Pour ne pas prendre de poids, il faut que tu réduises légèrement ton alimentation. Par exemple en éliminant un croissant le matin et en le remplaçant par un fruit; en ne mangeant pas trop gras ou en éliminant un dessert sucré dans la journée. La cigarette a un effet coupe-faim dû à l'élévation momentanée de la glycémie. En arrêtant la clope, tu risques donc d'avoir plus d'appétit. Si tu manges 4 repas sains par jour sans trop de grignotage, tu n'as aucun risque de prendre du poids.

Aide médicamenteuse

En tout dernier recourt, il existe des médicaments qui atténuent les symptômes de manque (déprime, anxiété, difficulté de concentration). L'un d'eux s'appelle le Bupropion, connu sous le nom de Zyban. Il est préférable que tu consultes un médecin pour recevoir des conseils et une ordonnance adaptée à ta situation.

Partager
© 2013-2020, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com