dossier_violence_contresoi_poignet_sang

Violence contre soi

L'agressivité est une forme de protection, lorsque l'on a subi des frustrations, déceptions, chocs ou que l'on a été agressé. Parfois, l'agressivité plutôt que de servir d'attaque, se retourne contre soi. Elle engendre ainsi des troubles pouvant prendre diverses formes: suicide, automutilation, troubles alimentaires, dépression. Tu trouveras toutes les explications relatives aux troubles alimentaires (anorexie, boulimie, BED) dans la rubrique alimentation. Une autre rubrique est également consacrée à la dépression.

Suicide

Le suicide est la seconde cause de mortalité chez les adolescents après les accidents de la route. Il peut découler de l'aggravation d'une dépression. Le suicide ne s'apparente pas à un choix, mais intervient justement lorsqu'il n'y a plus de choix, lorsque la souffrance n'est plus gérable. Le mal qui conduit à penser au suicide est propre à chacun. Il s'agit de ne pas rester seul avec sa souffrance, mais au contraire d'en parler, particulièrement à un professionnel, et comprendre d'où vient la douleur pour pouvoir guérir.

Chez les garçons la mortalité est deux fois plus importante, car ils utilisent des moyens plus radicaux comme la pendaison ou les armes à feu. Les filles ont recours plutôt aux médicaments ou se coupent les veines. Dans le 30 à 50% des tentatives de suicide il y a récidive.

Lorsque tu es confronté à ce problème et qu'un de tes amis ne va pas bien du tout, ne le laisse pas seul, il a besoin d'entourage. Un des meilleurs conseils que tu puisses lui donner est de parler de son problème et d'aller voir un spécialiste. Evite de lui faire la morale et de le sommer de se secouer, mais écoute sa souffrance et ne la minimise pas!

Automutilation

L'automutilation est une façon d'exprimer sa souffrance en marquant son corps. Elle se manifeste surtout chez les jeunes filles sous forme de coupures au rasoir ou au cutter, de brûlures, de morsures. L'origine de cette pratique est multiple. Si tu te coupes le corps régulièrement et que tu souffres de cette situation, confie-toi à une personne qui saura t'écouter et t'aiguillera vers un professionnel ou contactes-en un directement. Il faut que tu puisses mettre des mots sur l'origine de ton mal pour pouvoir aller mieux.

Conduites extrêmes

Ces conduites regroupent les consommations abusives relatives à la nourriture (anorexie, boulimie, BED), les excès d'alcool et de drogues mais également la recherche de sensation à travers des sports extrêmes. Si ce sont les filles qui ont généralement une agressivité retournée contre elles-mêmes et qui souffrent d'automutilation ou de troubles alimentaires, ce sont les garçons qui auront plutôt des comportements agressifs envers l'extérieur.

Fugues, violence, absentéisme à l'école, consommation abusive de drogues ou d'alcool (recherche de l'ivresse) peuvent dénoter un certain mal-être. Là aussi l'écoute sera primordiale pour ouvrir le dialogue et permettre à la personne de comprendre l'origine de ses souffrances. L'intervention d'un professionnel, psychologue ou psychiatre, se révélera nécessaire afin de mieux guider une personne qui se sent mal.

Partager
© 2013-2020, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com