justice-skool

Conduite sans permis: un jeune a failli tout perdre

Une faute?

C'est une bêtise de jeunesse qui pouvait avoir de graves conséquences sur son avenir professionnel. Pour avoir conduit sans permis, en état d'ivresse et commis d'autres infractions sur la route, David*, 19 ans, risquait 60 jours-amende à 30 fr. avec un sursis de trois ans. En tout cas, c'est la peine requise par le procureur, selon le journal «La Côte». Seulement voilà: une telle condamnation pourrait compromettre l'avenir professionnel du jeune homme.


Le procureur: «Il devait réfléchir avant»

A cause de la durée du délai d'épreuve de trois ans, la peine allait figurer au casier judiciaire de David durant autant d'années. Le garçon veut se lancer dans des études de médecine dès la rentrée prochaine. Mais, que ce soit au CHUV ou aux HUG, les nouveaux collaborateurs ainsi que les stagiaires doivent produire un extrait de casier judiciaire, rapporte «La Côte». Ce qui pose un sérieux problème à David puisque dès la deuxième année de médecine, les étudiants sont appelés à suivre des stages à l'hôpital.
Face à cette situation, le procureur s'est montré inflexible. «Il n'y a aucune raison de s'émouvoir pour lui. Il devait réfléchir avant», a soutenu le magistrat.

Justice compréhensive et souple

Finalement, touché par le repentir du fautif et afin de ne pas compromettre ses projets professionnels, le Tribunal de police de Nyon s'est montré clément. Le sursis a été ramené de trois à deux ans, relate «La Côte».

* Prénom d'emprunt

(source 20minutes)

(10.10.2016)
Partager
© 2013-2019, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com