news_20171113_670x260

Le président de l'EPFZ veut plus avec moins

Au vu de l'augmentation du nombre d'étudiants et des exigences croissantes de la société envers la science, il faut étoffer d'urgence le corps enseignant, clame Lino Guzzella, président de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich. L'EPFZ veut recruter 100 professeurs dans les sept prochaines années.

Puiser dans les réserves

Il s'agit d'un ordre de grandeur à l'horizon 2024, ajoute M. Guzzella dans une interview à la NZZ am Sonntag. Mais comme il y aura vraisemblablement pas davantage d'argent de la part de la Confédération, il faudra que les enseignants se montrent moins gourmands.

L'augmentation des effectifs devra être financée principalement par des ressources propres de l'EPFZ. Il faudra en premier puiser dans les réserves. Une réduction du nombre de professeurs ne sera évoquée qu'en dernier recours.

«Investir dans l'humain»

Il faut trouver des solutions. Par exemple, lors de départs à la retraite, il faudra étudier la possibilité de créer des chaires plus petites et moins dotées financièrement. L'EPFZ va également réduire la voilure dans l'investissement immobilier. «Il faut investir dans l'humain».

Si toutes ces mesures sont mises en oeuvre et si aucune solution de financement supplémentaire n'est possible, il faudra compter avec un budget réduit de 10% en moyenne. «C'est faisable», selon le président de l'EPFZ.

La concrétisation de ces plans est encore ouverte. Les discussions avec le corps enseignant vendredi et samedi ont donné lieu à beaucoup de bonnes idées. Aucune décision ne sera prise sans consulter le personnel.

(source : 20 minutes)

(13.11.2017)
Partager
© 2013-2017, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com