etudier_efficacement

Etudier efficacement

Si pour toi apprendre ton vocabulaire d'allemand c'est comme mémoriser l'annuaire... Si tu te demandes bien à quoi les maths peuvent te servir... Cette rubrique te donne quelques conseils utiles pour apprendre plus efficacement!

Qui dit étude, dit: piles de livres à lire, problèmes d'algèbre à résoudre, dissertation à rédiger, théories sans queue ni tête à comprendre... Alors comment ne pas perdre courage face à cette masse de travail? Comment organiser de manière structurée tes devoirs? Comment rester concentrer pour réviser efficacement? Toutes Ces difficultés sont couramment exprimées par les étudiants et peut-être que toi aussi tu as parfois l'impression d'être surmené et perdu dans le tourbillon de tes études. Nous t'avons préparé un plan de bataille en béton, pour répondre aux problèmes quotidiens de ta vie d'étudiant et agir efficacement.

C'est parti, tu es prêt à étudier

Voilà maintenant que tu as fait ton programme de révision, que toutes tes affaires sont rassemblées, et que tu as une heure pour étudier tes cours de chimie, alors... au travail! «Oui mais j'ai pas encore quelque chose de plus important à faire? Je dois répondre à mes e-mails, ranger un peu ma chambre, lire un journal?» Non, repousser la tâche jusqu'à la dernière minute sous prétexte qu'il y a quelque chose de mieux à faire, ce n'est qu'un prétexte pour éviter le moment fatidique où tu vas devoir te mettre au travail. A long terme cette attitude va te causer du tort, car tu seras toujours contraint de travailler sous la pression du temps. Le conseil est de commencer par étudier le sujet le plus difficile pour toi. Au début de la journée, ton énergie et ta concentration sont à leur maximum pour défier toutes les corvées et tous les obstacles. Les sujets un peu plus faciles et plaisants sont à garder comme un petit sucre à la fin de ton programme. Tu seras satisfait de terminer tes devoirs par des sujets faciles qui te demanderont moins de concentration.

Délimite et comprends les consignes

Avant de commencer un exercice, il faut être certain d'avoir compris toutes les consignes pour éviter de répondre à côté de la plaque. Cette phase de compréhension représente déjà la moitié du travail.

Les recherches, exposés et autres sujets libres peuvent poser des problèmes à ceux qui ne savent pas délimiter raisonnablement leur travail. Lorsque c'est à toi que revient la tâche de définir les éléments pertinents à développer pour un sujet, le risque est de vouloir en faire trop. Il faut savoir s'arrêter quand on a réussi à cerner les éléments importants à la compréhension du thème. Dis-toi qu'il est impossible de couvrir parfaitement un sujet, de lire tous les articles le concernant, comme il est impossible de combler toutes les zones d'ombres.

Structure et organise

Il s'agit de choisir les «bons» éléments à retenir et à laisser de côté ceux qui ne le sont pas. Nos capacités de mémorisation sont limitées et nous ne pouvons pas tout mémoriser. Donne-toi pour consigne de sélectionner l'information essentielle en mettant en évidence les idées importantes. La démarche de mémorisation doit se faire du message le plus général au plus particulier.

Plus l'information que tu désires retenir est structurée et organisée, plus la mémorisation de cette information sera facile. Aide-toi de couleurs, de mots-clés, de paragraphes, de tableaux récapitulatifs ou encore de schémas pour assimiler plus aisément la matière. En organisant l'information de manière personnelle, le sujet prendra sens et aura une logique pour toi. Ainsi la matière sera plus facile à retenir et de manière durable.

Prends le temps nécessaire pour étudier

Les techniques de mémorisation peuvent varier à l'infini mais les deux seules conditions de réussite sont: le temps et le travail. Accepte le fait qu'il faudra travailler dur pour réussir. Rien ne s'obtient facilement. En effet, la mémoire se développe et s'entraîne uniquement par répétition. Plus le cerveau travaille, mieux il travaille. Il faut absolument éviter la passivité mentale. Si le cerveau n'est pas assez sollicité, si tes occupations sont routinières et monotones, les mêmes régions cérébrales seront mobilisées et tu perdras beaucoup d'informations.

La stimulation intellectuelle est essentielle car elle contribue à préserver les capacités de réflexion et de mémorisation. De fait, la méthode répétitive a fait ses preuves. En révisant encore et encore, tu actives des millions de circuits neuronaux. Ainsi réveillés, ils deviennent pleinement performants, prêts à réapparaître lors des prochaines sollicitations. De même, il est préférable d'apprendre le sujet par petites tranches sur une longue période plutôt que de chercher à apprendre en une seule fois sur une période intensive. Le fractionnement d'un sujet permet de travailler efficacement.

Plaisir et optimisme

La réussite dépend fortement de la confiance en soi. Si tu dévalorises tes capacités à réussir une tâche et que tu perds ton assurance, les processus de mémorisation et d'apprentissage en seront perturbés. Si tu traverses une période difficile, essaie de dissocier au maximum le temps consacré à ta vie privée, avec le temps consacré à tes études. Ces deux sphères ne doivent pas déteindre l'une sur l'autre, au risque que ta motivation et ta concentration en soient troublées. C'est pourquoi, il faut absolument que tu cultives la pensée positive, que tu renforces ta détermination à réussir et que tu soignes ta motivation. Ces trois aspects seront tes plus grands alliés dans ta réussite. Pour cela profite et réjouis-toi de chaque petit succès!

Fais des pauses et dors suffisamment

Avoir la tête reposée est une condition nécessaire pour le processus de mémorisation. Une manière de garder ta concentration et ton énergie intactes jusqu'au bout de la journée est de faire régulièrement des pauses. On conseille 15 minutes de pause toutes les 45 minutes. Pendant ce laps de temps il faut te changer les idées. Quitte ta place de travail, fais un peu de sport, appelle un ami ou essaie de te détendre avec une activité qui te fait du bien. Ce qui est primordial, c'est de revenir à ta place de travail au terme des 15 minutes. Si tes pensées s'égarent quelque fois dans des rêveries, l'important est de te recentrer sur la tâche aussi vite que possible. Si tu vois que tu n'arrives vraiment pas à te concentrer, prévois 15 minutes de pause supplémentaires pour tes préoccupations et remets-toi au travail juste après. Un bon sommeil est également primordial pour le processus de mémorisation, car pendant la nuit les informations sont retravaillées.

Prépare toi pour les examens

Demande à ton professeur les copies d'examens des années précédentes pour te faire une idée du type de questions auxquelles tu seras amené à répondre. Une fois chez toi, mets-toi dans les mêmes conditions d'examen, et réponds aux questions dans le laps de temps prévu pour cette épreuve. Organise aussi des séances hebdomadaires de révision avec tes amis les plus sérieux. Cette collaboration te permettra d'avoir différents points de vue sur un sujet. De plus, plusieurs cerveaux valent mieux qu'un pour résoudre une question difficile et partager ses idées.

11 trucs pour rester motivé

  1. Entoure-toi de personnes consciencieuses et motivées pour créer une «équipe choc» de révision. Ce soutien te sera utile lorsque tu traverseras des périodes de découragement et de doute.
  2. Vise des objectifs réalistes et raisonnables. Le contraire te découragera rapidement.
  3. Si tu reçois une mauvaise note, ne culpabilise pas et surtout ne te rabaisse pas. Il est toujours possible de corriger le tir et de faire mieux la prochaine fois.
  4. Apprends à être patient. Si tu brûles des étapes, tu passeras à côté des explications cruciales pour la compréhension.
  5. Accepte le fait qu'il faudra travailler dur pour réussir. Si tu comprends cela tu seras prêt à tous les efforts possibles pour atteindre tes buts.
  6. Partage les tâches en petits objectifs que tu accompliras l'un après l'autre. Cela divise les difficultés de la tâche et elle te semblera moins insurmontable.
  7. Ne remets jamais les choses au lendemain, car au final tu risques de repousser le moment de réviser à la veille de tes examens.
  8. La confiance en soi est primordiale pour affronter tes études. Alors sois fière de chaque petite réussite que tu as accomplie et ne sois pas trop exigeant avec toi-même. Si tu traverses une période de doute, remémore-toi tous tes succès, réfléchis comment tu y es arrivé et utilise les mêmes techniques.
  9. Parfois ce n'est vraiment pas le moment pour travailler, tu es épuisé et tu ne retiens plus rien du tout. Rien ne sert de s'acharner sur une question, et de stagner pendant des heures sur un problème. Prends une heure ou deux pour te reposer, prendre l'air, jouer d'un instrument, n'importe quelles activités qui te stimulent et te rechargent d'énergie positive.
  10. Ne dis pas: «Je n'y arriverai jamais» mais plutôt, «Je fais tout mon possible pour y arriver et si j'échoue j'aurais fait de mon mieux»
  11. Fais de tes parents des alliés et des coachs compréhensifs
Partager
© 2013-2020, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com