mecanique_du_cerveau

La mécanique du cerveau

Il a la taille et l'apparence d'un petit chou-fleur. Mais grâce à ses 100 milliards de cellules nerveuses (autant qu'il y a d'étoiles dans notre galaxie!), nous pouvons penser, planifier, parler, imaginer... et en même temps avoir conscience de tout ça! Le cerveau : un monde à part qui fleurit sous le crâne, composé d'un nombre astronomique de cellules. Mais encore ?

Tour de contrôle

La principale fonction du cerveau est de contrôler les actions de l'organisme à partir des informations sensorielles qui lui parviennent. Les signaux sensoriels peuvent stimuler une réponse immédiate, moduler un schéma d'activité en cours, ou être emmagasinés pour un besoin futur. Une sorte de quartier général du système nerveux central, où opère ce jeu de réception, d'intégration et d'émission. Tout ce petit monde explique alors les sensations, le mouvement et la mémoire.

Mais comment ça marche?

En résumé, des messages se propagent par l'intermédiaire de cellules nerveuses et de neurones, reliés par de minuscules points de contacts, appelés synapses. Interviennent alors des substances chimiques, « neurotransmetteurs », qui transportent l'information d'un neurone à un autre. L'hippocampe, division au centre de notre cerveau, reçoit alors toutes les informations envoyées par nos sens et les trie. De cette façon, chaque partie du cerveau recueille sa fonction. Tout d'abord, les informations visuelles sont traitées par le lobe occipital, à l'arrière du cerveau. C'est donc lui qui te permet de lire ces quelques lignes à l'instant, puisqu'il se consacre au décodage : forme, couleur, mouvement, tout y passe ! Ensuite, les informations sonores liées aux langages sont elles traitées par le lobe temporal, vers les tempes. C'est aussi grâce à lui qu'on comprend le sens des mots. Le lobe frontal, à l'avant, module tes émotions et te permet de raisonner, de planifier et de bouger. Finalement, les informations liées à la sensibilité physique (les perceptions sensorielles) traitées par le lobe pariétal qui forme la voûte et les côtés du crâne.

Cerveau d'Einstein?

Une fonction importante du cerveau est de traiter l'information reçue par les récepteurs sensoriels (structure capable d'être activée par un stimulus). Contrairement aux idées reçues, les sens que peut capter le cerveau ne sont pas limités à cinq. Outre la vue, l'ouïe, le toucher, l'odorat, et le goût, le cerveau peut recevoir d'autres informations sensorielles comme la température, l'équilibre ou la position des membres. Toutes ces variables sont détectées par des récepteurs spécialisés qui transmettent les signaux vers le cerveau.

Fonctions cognitives

Pour mener à bien ses tâches complexes, le cerveau est organisé en sous-systèmes fonctionnels. Certaines régions cérébrales traitent plus spécifiquement quelques aspects de l'information. Toutefois, certaines sont le support de la pensée, de l'action et de la communication et utilisent toute une palette de capacités sophistiquées que l'on nomme : fonctions cognitives. Ces dernières sont alors utiles pour tes cours, puisqu'il s'agit de la mémoire, de l'attention, du langage et du raisonnement.

Mémoire et apprentissage

A l'image des faux amis, la mémoire et l'apprentissage sont si intimement liés qu'on confond souvent les deux. Toutefois, à chacun sa fonction. L'apprentissage désigne le processus qui modifie un comportement ultérieur, tandis que la mémoire est notre capacité à se rappeler des expériences passées. Cette dernière s'élabore également au centre de notre cerveau (nom que tu auras retenu grâce à ta bonne mémoire: hippocampe). Ainsi, tu apprends une nouvelle langue en l'étudiant, mais tu la parles grâce à ta mémoire qui puise dans les mots appris.

Mémoire d'éléphant

La mémoire est la fonction cognitive la plus sollicitée de nos actes. Se rappeler un numéro, l'endroit où l'on a laissé traîner ses clés, une date, un nom, mais pas seulement. En effet, elle se trouve continuellement mise à contribution de façon volontaire ou non à d'autres activités cognitives telles que la lecture, le raisonnement, le calcul mental et nous permet de créer un stock de connaissances et de souvenirs. Nous possédons plusieurs mémoires: mémoire sensorielle, mémoire à court terme, mémoire à long terme, mémoire épisodique, mémoire sémantique, mémoire procédurale,... que du beau monde !

Tu l'auras compris, la dernière boîte noire de notre organisme a plus d'une corde à son arc.


La mémoire qui flanche ?

Tu ne le savais peut-être pas, mais un cerveau c'est comme un muscle, ça s'entraîne. Il a besoin d'exercice pour conserver sa souplesse et son agilité. Alors on évite le zéro, tête à Toto et on s'active pour stimuler monsieur. Parce que oui, aujourd'hui nos agendas électroniques, nos GPS, disques durs... ramollissent nos méninges. On s'alimente de manière équilibrée et sainement. En effet, lorsqu'on se nourrit mal, notre cerveau fonctionne au ralenti, car il ne dispose pas des ressources nécessaires à son fonctionnement. Privilégie les sucres rapides aux lents, ces derniers favoriseront l'apport en glucides. Penche pour certains produits. Par exemple, la vitamine B qui t'évite la fatigue mentale, le fer qui t'aide à mémoriser et l'iode qui entretient ta soif de connaissance! En gros, saumon, fruits de mer, fruits rouges, kiwi, banane, oeuf, épinards etc etc, doivent se retrouver dans ton assiette. Finalement, n'oublie pas de boire beaucoup d'eau, car lorsque les cellules en manquent, elles se déshydratent et ne fonctionnent plus. Exerce ta mémoire en retenant le plus d'informations possibles: la liste des courses, les numéros de téléphones, les dates d'anniversaires,... Petite astuce: choisis ce qui t'intéresse, la tâche te semblera moins ennuyeuse. Ton cerveau s'en verra... stimulé ! Profite de tes instants libres pour faire des jeux intellectuels tels que les mots fléchés, le scrabble ou le sudoku. Fais du sport ! Et oui, après une rude journée de cours et de concentration, il suffit de chausser ses baskets pour un jogging ou un tour à vélo, pour donner un bon coup de fouet à notre cerveau. En effet, lorsque tu fais du sport, ton organisme libère des endorphines qui favoriseront la concentration après l'effort. Finalement, accorde-toi des nuits de sommeil réparatrices. Il est important de dormir au moins huit heures et sache que la nuit, ton cerveau continue de travailler: il classe les informations de la journée.


Inspiré de wikipedia

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com