travail_de_maturite_ne_rien_laisser_au_hasard

Le travail de maturité. Ne rien laisser au hasard

Le travail de maturité est un passage obligé. De plus, si tu te destines à des futures études universitaires, cela te fera un bon entraînement. Voici donc quelques conseils pour réussir ton dossier.

Le thème

Première étape, le choix du sujet. Il est essentiel que le thème t'intéresse sinon comment veux-tu parvenir à travailler dessus durant une année? Réfléchis donc bien avant de t'engager. De plus, si la thématique choisie te passionne, tu seras deux fois plus motivé à avancer. Si le projet est à réaliser à deux, choisis quelqu'un avec qui tu t'entends bien et dont la manière de travailler ressemble à la tienne. Partagez-vous adéquatement les tâches afin de ne pas faire le travail à double et mettez régulièrement en commun ce que vous avez découvert. Cela évitera que chacun ne parte dans une autre direction!

Préparation

Une fois le sujet déterminé, place à l'action! Même si le délai est long et que tu penses avoir toute l'année devant toi, rappelle-toi que le temps passe vite et qu'il est préférable de te mettre à la besogne le plus tôt possible.

Avant de te lancer dans la rédaction, il est essentiel de chercher les informations. Commence par faire un brainstorming d'idées. Note, sur une feuille, tout ce qui te passe par la tête en relation avec la matière. Cela te permettra de faire le tri entre ce que tu sais déjà et ce que tu ignores. Ensuite, à toi de te renseigner. Demande-toi quelle est la question à laquelle tu dois répondre par le biais de ce travail et documente-toi sur le sujet. Dans les bibliothèques, tu trouveras des personnes qui peuvent t'aider dans tes recherches de documents. Lis des livres, rencontre des professionnels, etc. Le travail comporte un certain nombre de pages, il doit donc être traité en profondeur. Mais, il faut évidemment déterminer l'angle à travers lequel celui-ci sera traité, sinon tu risques de t'y perdre! En effet, tu ne pourras jamais couvrir tout le sujet.

Lorsque cela est accompli, vient le moment de rédiger la table des matières, moment crucial du travail. Ce sera la base sur laquelle tu t'appuieras par la suite, le squelette de ton projet. Il est donc véritablement important qu'il soit clair et structuré.

Pour avancer de manière organisée, tu peux tout à fait établir un plan des différentes étapes à réaliser. Si tu as tendance à repousser le travail, fixe des échéances auxquelles chacune de ces étapes doit être terminée.

Ecriture

Ça y est, tout est prêt, tu peux te lancer dans la rédaction! Tu ne pourras pas insérer toutes les informations que tu as récoltées, certaines ne colleront pas tout à fait et devront être sacrifiées: il faut donc faire un tri en fonction de la pertinence des informations.

En même temps que tu rédiges, continue aussi à te documenter. Veille bien à toujours noter les références des informations que tu reprends. Les inscrire à mesure (livre, page, édition, année...) t'évitera de te retrouver le travail fini et avec aucune référence, car tu ne t'en souviens plus véritablement. De plus, si tu n'insères pas tes sources, c'est considéré comme du plagiat. Pour éviter cela, il faut mettre les citations entre guillemets.

Relecture

Lorsque la rédaction est terminée, vient le temps de la relecture. Veille à ce que le travail soit cohérent, c'est essentiel. Chasse aussi les fautes d'orthographe. Si tu n'es pas sûr de pouvoir toutes les traquer, demande à quelqu'un de relire ton dossier. Avant de le rendre, il faut perfectionner la mise en page. «L'habit ne fait pas le moine», c'est vrai, mais une bonne première impression est toujours bénéfique. De plus, cela évitera que le professeur ou l'expert ne s'énerve avant même d'être entré dans le vif du sujet et que tu perdes des points si facilement.

Défense du travail

Pour la présentation orale, il faut te préparer à l'avance. L'avantage, c'est que tu connais déjà bien ton sujet puisque c'est toi qui as écrit le travail. Prépare un plan de ce que tu vas dire et dans quel ordre. Renseigne-toi si tu as le droit à un pense-bête lors de cette préparation, si c'est le cas tu pourras le prendre, sinon il faudra l'apprendre afin de savoir quoi dire. Parle aussi des limites de ton travail, ce que tu aurais pu faire mieux, les problèmes que tu as rencontrés.

Et surtout, n'aie pas peur, l'oral n'est qu'une petite étape, si tout le reste a été bien fait, il ne devrait pas y avoir de problème!


TM atypiques

Certaines écoles proposent de réaliser des travaux de maturité qui sortent de l'ordinaire, ou en tout cas qui ne ressemble pas au dossier académique standard. Voici quelques exemples: réalisation de films ou de courts-métrages, écriture d'un roman, composition musicale et enregistrement... Tu n'auras alors qu'à accompagner ton travail d'un carnet de bord et à présenter oralement ton projet.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com