presentation_orale

Réussir ta présentation orale

Ou comment assurer en public

J-2 ! En te réveillant ce matin, tu réalises qu'il ne te reste que 48h pour préparer ton exposé sur les wapitis dans leur environnement naturel ! Mais ce n'est pas pour autant que tu dois te recroqueviller au fond de ton lit et attendre que ça passe! Alors voici quelques conseils afin de t'aider à préparer ton discours et tout déchirer le jour-J.

Mission... Pas impossible

Avant toute chose, il faut que tu domptes le contenu de ton speech. Fais attention à la fois au vocabulaire utilisé, aux points importants dont tu veux parler et à la manière dont tu souhaites que tes idées s'enchaînent. D'ailleurs, selon les spécialistes en la matière, il s'avère que le public ne retient jamais plus de deux ou trois points à l'issue d'une présentation orale. Ainsi le mot d'ordre est : droit au but ! Pour ne pas tourner autour du pot ou te perdre dans tes déclarations, tu es tenu de préparer des notes qui contiennent les grandes lignes de ton explication. D'autre part, il est recommandé d'élaborer une liste de questions qui pourront t'être posées et des réponses qui te paraissent les mieux adaptées. Cela favorise aussi une meilleure mémorisation et, par conséquent, une maîtrise irréprochable de ton discours.

Gérer ton temps de parole

Par ailleurs, en plus d'effectuer un discours au contenu organisé, pense à apprendre à gérer ton temps de parole. Pour ceci, renseigne-toi tout d'abord pour savoir si un laps de temps précis t'est imparti, et le cas échéant, adapte ton intervention en fonction. La marche à suivre pour t'entraîner est d'évaluer la durée que nécessite chaque partie. Pour cela, tu peux utiliser ta montre pour te chronométrer. Cependant, n'oublie pas que tu ne cours pas un marathon. Reprendre ta respiration régulièrement lorsque tu t'exprimes, permet de laisser un peu de temps à ta classe entre chaque idée développée, pour qu'elle puisse assimiler toutes les informations reçues.

Un support graphique

Un autre critère à prendre en compte lors de la mise en forme de ton speech consiste à choisir un support adéquat. Tout comme pour le contenu de ta démonstration, la concision vaut aussi pour les appuis dont tu souhaites te servir. Préfère les visuels (diapos, films...) aux écrits, car ils permettent d'illustrer ce que tu dis de manière dynamique et de ne pas endormir tes auditeurs. De plus, le fait de t'apercevoir que tes camarades ne t'écoutent plus, peut réellement te déstabiliser et entraîner une perte de confiance en toi.

Top départ

Ça y est ! Le grand jour est arrivé ! Ta mission, si tu l'acceptes, réussir à captiver ton auditoire. Afin d'obtenir l'attention de tous tes camarades, tu dois parler distinctement et lentement, mais peut-être pas au rythme d'une tortue, au risque de perdre quelques spectateurs en chemin. De plus, pense à ton intonation. C'est-à-dire, à varier le ton de ta voix selon l'importance de tes propos. Non pas que tu sois obligé de chuchoter durant ta section sur la reproduction du wapiti, mais sache que faire ressortir les idées importantes de ton discours s'avère primordial.

La communication d'abord

Par ailleurs, privilégie des interactions avec ton auditoire au cours de ton intervention. Fais en sorte d'en faire dès le début de ta démonstration. Un climat de confiance doit s'établir entre ton public et toi. C'est pourquoi, tu dois impliquer ta classe en leur posant des questions, mais aussi en pratiquant une « écoute active » ponctuée de « oui. Bien sûr. Pas forcément », sans tomber dans des oppositions trop marquées telles que « mais non, pas du tout ».

Finalement, la réussite d'un échange passe aussi par la gestuelle. On ne te demande pas de faire le zouave devant tout le monde, cependant, avoir le regard dirigé vers la salle, ne jamais tourner le dos aux gens et accompagner tes paroles de gestes de la tête et des mains restent essentiel.


Matière à réflexion

Selon Jean-Louis Chenin, fondateur du cabinet de communication « Medialectic », beaucoup considèrent que c'est le fond qui est important et la forme, accessoire mais pas du tout ! C'est de l'alliance harmonieuse des deux que dépendra la réussite d'une intervention. Et penses au fait qu'une petite touche d'humour peut contribuer à détendre l'atmosphère, car le rire est contagieux.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com