se_faire_aider

Se faire aider, oui, mais comment?

Hou là, il passe mal le 2 en maths ! Petite baisse de régime ou plantage programmé ? Si tes notes commencent à chuter, n'attends pas la dernière minute pour te faire aider ! D'abord, cerne tes priorités : les méthodes de soutien ne sont pas les mêmes selon tes besoins. Les solutions seront différentes si tu vises un petit rafraîchissement sur le dernier chapitre ou une remise à niveau complète en physique. Voici quelques pistes pour remonter sa moyenne et éviter l'échec.

Le travail en groupe

Réviser entre copains, c'est bien. Mais le faire sérieusement, c'est encore mieux! Un groupe de travail peut être très stimulant ou totalement inutile. La meilleure solution consiste à trouver des camarades d'un même niveau ou un peu plus élevé. L'étudiant en difficulté comprendra, peut-être, mieux le cours expliqué par un ami qui a eu les mêmes problèmes que lui. Expliquer aux autres est aussi un bon moyen de vérifier que l'on a compris. Mais ce système peut très vite tourner à l'échec, si les membres ne sont plus motivés, ou si les révisions tournent au délire et à la rigolade. Un autre inconvénient est le faux sentiment de certitude: ce n'est pas parce que tu as pu résoudre l'exercice avec tes copains que tu pourras le faire devant ta copie.

Les sites

Tu peux trouver, sur la toile, des exercices gratuits avec possibilité de s'auto-corriger. Cette méthode peut donner un coup de pouce pour un examen mais n'est de loin pas efficace pour des lacunes plus profondes. Plus pertinent sur le long terme, des sites proposent un suivi en ligne par des professeurs, parfois via webcam. Ces services sont pour la plupart payants. Comme toujours avec Internet, fais attention au sérieux et à la qualité des exercices qui varient d'une page à l'autre. De plus, tu n'es jamais à l'abri de tomber sur des informations erronées. L'autre problème est que la plupart de ces méthodes de révisions suivent le programme du baccalauréat français et très peu de sites proposent le programme roman au niveau post-obligatoire.

Les répétiteurs

Que ce soit pour préparer un examen ou remettre une matière à niveau, le répétiteur a l'avantage de s'adapter au besoin spécifique de chaque étudiant et d'assurer un suivi personnalisé. Plusieurs associations offrent les services de répétiteurs, à des prix variables. Le bouche à oreille fonctionne aussi très bien: de nombreux étudiants du post-obligatoire recherchent des élèves afin de se faire un peu d'argent de poche. Le principal inconvénient est la part de hasard: on peut tomber sur un super prof avec qui on a plein d'affinités ou un enseignant un peu moins motivé et surtout intéressé par l'argent. Mais si l'on a trouvé la bonne personne, cette solution est de loin la plus efficace, même si elle reste chère. Il n'y a pas de prix définis pour un répétiteur, cela dépend du niveau du professeur et de l'élève. Un étudiant du post-obligatoire demande normalement entre 22 et 27 francs, et un universitaire entre 29 et 32 francs de l'heure.

Les cours de rattrapage

En cas de grosses difficultés, tu peux te tourner vers des organismes privés mettant sur pied des cours intensifs en privé, semi-privé ou collectif, tout au long de l'année. Les prix varient en fonction des sociétés et du type du cours, entre 30 et 90 francs. Certaines entreprises aménagent aussi des stages de remise à niveau pendant les vacances, pour 750 francs la semaine.
Radical, ce système a l'avantage de fournir à l'étudiant un encadrement propice au travail et des professeurs qualifiés. Mais l'investissement financier est conséquent.

Comme tu le vois, les solutions ne manquent pas. A toi de trouver celle qui te convient!

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com