ou_je_veux_quand_je_veux

Où je veux, quand je veux !

Un job d'étudiant s'avère souvent nécessaire pour arrondir ses fins de mois. Emploi permanent, freelance, jobs durant les vacances... les opportunités sont nombreuses. Voici un petit aperçu de la foule de possibilités.

L'emploi souvent choisi par les jeunes: le petit job de vacances. Il te permet de prendre un emploi à 100%, ce que tu ne peux généralement pas faire durant le reste de l'année. Travailler à 100%, deux à trois mois, c'est un gain à ne pas négliger ! Surtout que si tu gagnes assez, tu n'auras pas à travailler durant le semestre, ce qui te laissera plus de temps pour étudier. Mais attention aux inconvénients : travailler pendant l'intersemestre implique... une réduction (voire une suppression) de tes vacances ! Veille aussi à chercher un emploi bien à l'avance car tu ne seras pas le seul à viser une rémunération estivale. De plus, avec la récente crise, les entreprises ont tendance à embaucher moins d'étudiants pendant l'été, rendant la recherche un peu plus laborieuse.

Job au long cours

Tu peux aussi te décider pour un emploi permanent, à taux réduit, tout au long de l'année. L'avantage principal de cette modalité réside dans la stabilité qu'elle t'offre, un avantage indéniable pour tes finances comme pour ton CV. Cependant, les attentes qui te sont imposées peuvent être plus grandes que si tu n'exerces qu'un job estival temporaire et tu devras te garder d'opter pour un taux trop élevé, au risque de nuire à la bonne marche de tes études.

Freedom

L'option qui te laisse le plus de liberté ? Le travail en freelance. Rédige des piges pour un journal, vends tes talents de photographe par ci par là, offre tes services de correcteur pour des étudiants qui terminent leur travail de diplôme... les opportunités de grappiller un peu d'argent à droite et à gauche sont nombreuses. Mais sois prêt à avoir de grands trous dans ton budget quand tu tombes sur une période creuse. Et rappelle-toi que cumuler plusieurs jobs au lieu de n'en avoir qu'un seul au même pourcentage équivaudra à plus de travail. Prends garde aussi au travail au noir.

Allô job ?

Enfin, le travail sur appel est encore une possibilité. Inscris-toi, par exemple, pour des remplacements dans les écoles de ta région ou dans une agence d'hôtesses, les salaires de ces postes ne devraient pas manquer de te motiver. En revanche, sois prêt à devoir te libérer rapidement : disponibilité et flexibilité sont les deux clés de ce type de job. Les trous dans le budget ne sont non plus jamais loin. Quoiqu'il en soit, l'offre est large : tu trouveras à n'en pas douter le job qui te convient !

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com