dossier_sexualite_sida_transmissionVIH_excitation

La masturbation

Longtemps condamnée, la masturbation est restée un sujet tabou dans notre société. Pourtant, la masturbation est une pratique universelle qui a toujours existé.

Elle consiste à rechercher du plaisir par la stimulation des parties génitales. La masturbation de soi-même est une manière de satisfaire ses désirs, ses pulsions sexuelles, tout en découvrant son propre corps. Elle est sans danger pour la santé. Par contre, lorsque la masturbation est pratiquée avec son partenaire, quelques précautions sont à respecter pour éviter tout risque de transmission de IST et du virus du SIDA.

  • les mains ne doivent pas avoir de plaies
  • les secrétions sexuelles ne doivent pas entrer en contact avec les muqueuses de la bouche, du vagin ou de l'anus.
  • Les objets utilisés et qui sont introduits dans les parties sexuelles, doivent être lavés avant usage, ou protégés par un préservatif.

Les techniques de masturbation sont très différentes chez les hommes et chez les femmes en raison des différences de leurs appareils génitaux. Les hommes et les femmes ne ressentent pas le besoin de se masturber à la même fréquence et au même âge. Si tu n'as pas envie de le faire, ce n'est pas un signe d'anormalité. Chacun est libre de son corps et de ses pratiques sexuelles.

En général, les hommes commencent à se masturber très tôt, vers 12 ans et la fréquence de masturbation peut être très élevée (entre 12 et 14 fois par semaine). En général, ils se masturbent par un geste de va-et-vient de leur main sur leur pénis. Mais d'autres se masturbent en stimulant le frein du prépuce du bout des doigts. La masturbation est souvent accompagnée par des pensées érotiques, des fantasmes qui permettent d'arriver à l'orgasme plus rapidement.

Même si les filles parlent moins ouvertement de la masturbation, par gêne ou par peur des jugements, cela ne veut pas dire qu'elles ne la pratiquent pas. La plupart des femmes se masturbent en stimulant leur clitoris avec leurs doigts ou avec un objet (vibromasseur, pomme de douche, oreiller). D'autres préfèrent pénétrer un doigt ou un objet pour stimuler la zone vaginale. Enfin, certaines femmes aiment cumuler les deux stimulations, vaginale et clitoridienne, pour déclencher un orgasme.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com