dossier_sexualite_la-pillule_contraception

Les traitements

Le préservatif s'est rompu, ou a glissé lors de la relation sexuelle, les risques sont sérieux. Ne prends pas l'événement à la légère. Cette rubrique t'explique comment réagir et quel est le traitement à suivre.

Le préservatif s'est cassé, que faire?

Le premier réflexe est de consulter, le plus tôt possible, un médecin dans un service d'urgence, dans un planning familial ou dans un service de consultation anonyme du dépistage du VIH-SIDA. Le médecin évaluera si le risque de grossesse, les risques d'infections au VIH-SIDA et autres IST sont réels ou pas. Le médecin est là pour te soigner et non pour te juger, alors n'hésite pas une seconde à consulter, car ta vie est plus importante que ta fierté.

Un traitement d'urgence: le PEP

Si le risque d'exposition au VIH-sida est estimé important par le médecin, il peut te prescrire un traitement qui s'appelle le PEP (Prophylaxie Post Exposition). Ce traitement doit se prendre au plus tard 48 heures après le risque, il est donné à titre préventif et peut se prendre pour une durée limitée d'1 mois. N'imagine pas qu'il s'agit d'un antidote miraculeux. Le traitement est très lourd, il est semblable à la trithérapie et peut causer d'éventuels effets secondaires.

La pilule du lendemain

Si le préservatif s'est rompu ou si tu ne t'es pas protégé, il existe une contraception d'urgence. Cette pilule, appelée aussi pilule du lendemain, prévient la survenue d'une grossesse. Ce sont 1 à 2 comprimés qu'il faut prendre par voie orale, le plus tôt possible. Le délai maximal de la prise de ce médicament est de 72 heures après un rapport sexuel non protégé. Si tu as 16 ans ou plus, tu peux obtenir la pilule du lendemain dans toutes les pharmacies de Suisse. Si tu es plus jeune tu dois consulter un médecin (gynécologue, médecin de famille ou hôpital) afin de te faire prescrire la pilule du lendemain.

L'avortement

En Suisse, le droit à l'avortement est légal, s'il est réalisé dans un délai de 3 mois. Ce droit s'applique à toutes les femmes (mineures et majeures) qui désirent interrompre une grossesse non désirée. Au-delà de ces 3 mois, c'est au médecin qu'appartient la décision de pratiquer une intervention ou non.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com