sexualite_feminine_ellen_weigand

Sexualité féminine: en parler pour éviter bien des écueils

La journaliste Ellen Weigand, spécialisée dans les questions de santé, a publié, fin septembre, un ouvrage sur la sexualité féminine. Intitulé «Ma sexualité (femme)», il constitue, notamment, un bon complément aux cours d'éducation sexuelle, tant pour les femmes que pour les hommes. Éclairage en compagnie de son auteure.

Pourquoi avoir écrit un livre sur la sexualité féminine?

Il s'agit d'une thématique passionnante et surtout méconnue. À l'heure actuelle, tout le monde parle de sexualité, mais peu de personnes connaissent réellement son fonctionnement. De ce point de vue, ce thème reste encore et toujours tabou. En outre, les médias parlent beaucoup de sexe, mais en général sous l'angle de la seule performance. À travers mon ouvrage, j'ai donc aussi voulu rassurer les jeunes filles, et les femmes sur ce qui est vraiment normal lors d'une relation sexuelle et ce qui ne l'est pas et à quel moment il faut s'inquiéter si l'on rencontre un problème. Le livre démonte, d'ailleurs, bon nombre de croyances et de mythes sur la sexualité féminine.

À ce sujet, avez-vous des exemples d'idées reçues à nous donner?

Oui, par exemple, en Allemagne, à l'époque de Freud, au début du siècle passé, la masturbation féminine était considérée comme une perversion. On prenait les femmes qui avaient recours à cette pratique pour des hystériques et on les soignait comme telles. Autre exemple, plus actuel cette fois: la ménopause. Cette dernière est mal perçue et méconnue par la société occidentale où elle est souvent considérée comme synonyme de baisse de désir et de vieillesse. Or, la sexualité ne s'arrête pas à la ménopause, contrairement à ce que beaucoup pensent encore. D'ailleurs, dans certaines tribus africaines, la femme ménopausée est très recherchée par les hommes car elle est source de jouissance assurée grâce à son expérience et cela sans risque d'avoir des enfants non désirés.

Ellen Weigand, ciel bleu, cheveux courts blonds

Quels conseils donneriez-vous à une jeune fille qui entre dans la sexualité?

Le passage à l'acte ne devrait pas être un « passage obligé » à un moment donné, parce que la copine l'a déjà fait ou que le petit copain le veut. Si elle ne se sent pas encore prête, l'adolescente ne devrait pas franchir ce pas. Surtout, sachant que la première fois est une étape cruciale, qui peut conditionner, et surtout altérer toute la vie sexuelle future si elle se passe mal. Il est aussi conseillé de bien s'informer sur le sujet, d'en parler librement avec son partenaire et de lui montrer ce dont on a envie. Bon nombre de dysfonctions sexuelles proviennent, en effet, d'un manque d'informations - tant des femmes que des hommes - et de communication. Et il faut toujours garder en mémoire que chaque personne fonctionne différemment. Ainsi, les multiples stimuli qui peuvent provoquer le désir ou l'excitation diffèrent d'un individu à l'autre. L'adolescente devrait donc apprendre à bien connaître son corps et ses réactions et aussi oser dire non. C'est son droit. Elle n'est pas obligée de répondre à toutes les sollicitations de son partenaire. L'acte sexuel devrait être fait de respect et de partage mutuels.

La fausse idée romantique selon laquelle le partenaire devrait deviner ce qui plaît et ce qui ne plaît pas est encore trop répandue. Dans un couple, à tout âge, il est fondamental d'exprimer ses besoins, ses envies et dire ce qu'on n'aime pas.

Quand faut-il s'inquiéter d'une baisse de désir, qui est le trouble sexuel féminin le plus fréquent?

Le désir fluctue au fil du temps. Une baisse de régime passagère n'est pas grave en soi. Par contre, si la baisse ou l'absence de désir se prolonge de plusieurs mois, il ne faut pas hésiter à consulter un spécialiste (son généraliste, son gynécologue, etc.). Et cela vaut pour tous les troubles sexuels car les causes peuvent être multiples: psychologiques, culturelles, éducationnelles, relationnelles et physiques. Il est d'autant plus important de commencer par consulter un médecin, qui pourra déjà détecter s'il existe ou pas un problème organique.

Dans la préface de votre ouvrage, vous indiquez que le livre est destiné tant aux hétérosexuels qu'aux homosexuels, est-ce à dire que leur sexualité est identique à celle des hétéros?

Oui, elle ne diffère pas. L'amour n'a pas de sexe. Et les diverses phases de l'acte sexuel, du désir jusqu'au plaisir, restent les mêmes pour tous. La seule différence, c'est l'aspect procréatif, les homosexuels ne pouvant pas avoir d'enfant de leur partenaire.

Avez-vous d'autres projets d'écriture?

Oui, je travaille déjà sur la version masculine de ce livre et viens d'en commencer l'écriture. L'ouvrage devrait sortir au printemps prochain.

Informatif et ludique, le livre d'Ellen Weigand est composé de 9 chapitres, qu'on peut diviser en trois grandes parties. La première décrit, notamment, le rôle et l'importance de la sexualité et de la santé sexuelle ainsi que les causes et facteurs de risque des troubles sexuels. La seconde explique le fonctionnement de chaque phase de la réponse sexuelle (du désir jusqu'à l'orgasme) et détaille les dysfonctions qu'on peut y rencontrer et les causes possibles, ainsi qu'à quel moment il faut s'en inquiéter et consulter. Pour chacun, l'auteur décrit comment le médecin devrait poser le diagnostic et les traitements à disposition. La dernière partie, enfin, traite de l'évolution de la sexualité au fil de la vie : grossesse, ménopause, vieillissement... Et comment préserver une vie sexuelle épanouie à tout âge. Pour rédiger ce guide, la journaliste a effectué une série d'interviews avec un médecin reconnu en la matière, le sexologue Francesco Bianchi-Demicheli des HUG, qui a, par ailleurs, relu et validé le livre. Richement illustré et parsemé d'exemples, l'ouvrage se lit comme un roman.

Ellen Weigand, «J'ai envie de comprendre... Ma Sexualité (femme)», Editions Médecine & Hygiène, collection Planète Santé, Genève, 2013. Disponible dans les librairies et sur le site personnel de l'auteur prix : 16 fr.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com