sida_test_depistage

Test de dépistage du sida

Même s'il existe désormais des traitements permettant aux personnes atteintes du sida de mener une vie presque normale, chaque jour, environ 8 mille personnes meurent du virus. Et, 50 % des nouveaux contaminés ont entre 12 et 25 ans. Il est donc essentiel de se sentir concerné. D'autant plus que beaucoup ne savent même pas qu'ils en sont victimes.

Le sida, kesako?

Le sida tout le monde connaît... Pourtant, peu savent réellement ce que c'est : infection qui se transmet par le virus du VIH. Si on parle souvent d'infection sexuellement transmissible, elle peut aussi se transmettre d'autres façons. Ce virus s'attaque en particulier à des globules blancs contenus dans le sang, dont le corps a besoin pour se défendre. Cette maladie détruit le système immunitaire. Le sida, acronyme de Syndrome de l'Immunodéficience Acquise, est l'étape la plus avancée de contamination par le virus.

Transmission

Le sida se transmet via les liquides corporels: sang, sperme, secrétions vaginales, liquide séminal (liquide pré-éjaculatoire) et lait maternel. Les cas les plus courants de contamination par le sang s'effectuent lors d'échanges de seringues usagées de drogués, de contacts avec une plaie ouverte et lors de piercings ou tatouages si les outils ne sont pas stérilisés. Le virus peut, également, se propager lors de rapports sexuels non protégés ou dans les cas de rupture du préservatif. Dans ces deux derniers cas, y a un danger pour les deux partenaires! Et il suffit d'une seule fois. Si la mère est séropositive, elle peut contaminer son enfant lors de la grossesse, de l'accouchement ou encore au moment de l'allaitement.

Prévention

Il faut donc éviter le contact avec ces liquides contaminés. Lors de rapports sexuels, le port du préservatif est le seul moyen de se protéger. Une personne atteinte pouvant paraître en bonne santé, il est important de faire un test. Il est généralement effectué après une prise de risque ou lorsque, dans une relation stable, les deux partenaires se font confiance et désirent renoncer au préservatif.

Dépistage

Afin de déterminer si la personne est séropositive, il faut faire un prélèvement de sang avec une piqûre. Il peut être fait chez le médecin, dans les hôpitaux, dans les plannings familiaux ou dans les check points (centres de santé gay-friendly). Si tu fais le test de manière anonyme, il te coûte entre 20 et 60 francs suivant le lieu. S'il est prescrit par un médecin ou l'hôpital, il est pris en charge par l'assurance maladie. Dans certains cantons, le test est effectué gratuitement pour les jeunes.
Il faut attendre 3 mois après la prise de risque pour être sûr à 100% du résultat, période durant laquelle se développent les anticorps. Il est alors essentiel d'avoir des rapports protégés. En cas de résultat positif, on fait un deuxième test. Si le résultat est confirmé par ce dernier, un traitement est mis en place pour réagir au mieux et dans les plus brefs délais.

Il existe un traitement médical d'urgence qui doit impérativement être administré dans les 72 heures qui suivent le comportement à risque. Il est évident que plus le virus est détecté tôt, plus il est facile de le traiter, afin que la maladie ne se développe et ne progresse pas.

Il y a deux types de tests de dépistage. Dans les checkpoints, on a généralement recourt aux tests rapides qui donnent un résultat immédiat. Les examens en laboratoire prennent quelques jours car le sang doit être envoyé pour analyse. Les deux sont tout autant fiables.

Il faut se protéger et agir tant qu'il est encore temps!

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com