0fcb801f33cce5ea

As-tu pensé à ta cyberidentité ?

Plus sérieusement, la cyberidentité d'une personne regroupe toutes ses traces sur le web. Cela va du blog au compte Facebook en passant par les listes de classe en ligne, les images personnelles, etc. Toutes ces informations forment un ensemble plus ou moins cohérent qui peut renseigner n'importe qui sur ta vie, tes exploits mais aussi tes déboires. Et c'est là que le bât blesse, surtout si la personne qui fait des recherches sur toi s'avère être ton futur employeur.

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe différentes façons de contrôler ta cyberidentité. Le moyen le plus simple, c'est d'éviter Facebook comme la peste. Mais comme cela se révèle souvent plus facile à dire qu'à faire, voici quelques conseils pratiques.

Facebook

L'un des conseils de base concernant l'usage de Facebook est de ne pas accepter n'importe qui dans ton cercle d'amis. Compter ton patron ou tes parents parmi ceux-ci ne t'est pas vraiment utile et peut s'avérer compromettant dans de nombreuses situations.

Fais aussi attention à ce que tu publies sur le site. Demande-toi toujours si tu risques quelque chose à publier ton lieu de naissance, etc. Si tu as le moindre doute, ne rends pas ces informations publiques. Sois également attentif aux photos de toi que le réseau recense. Evite de publier tes fins de soirée peu glorieuses et contrôle assidûment ce que tes amis publient sur toi. Si tu ne peux pas t'empêcher de partager certains « moments d'anthologie », pense aux réglages de confidentialité (qui t'aident à choisir précisément qui peut voir telle ou telle publication) ou à l'outil « Aperçu du profil en tant que » qui te permet de contrôler ce qu'une personne bien précise peut voir de ton compte.

Enfin, si tu n'as pas le courage d'éplucher ton compte Facebook afin de vérifier sa confidentialité, crée-toi deux comptes bien distincts. Le premier portera tes véritables noms et prénoms et ne proposera aucune information ou photo trop personnelle. C'est sur lui que ton futur employeur tombera lorsqu'il te cherchera sur le réseau, celui-ci doit donc proposer une image de toi impeccable. Pour ton deuxième compte, choisis un pseudonyme et fais-le connaître uniquement à tes amis. Grâce aux réglages de confidentialité, tu pourras le rendre entièrement privé et y publier tout ce que tu veux en toute impunité.

Des blogs compromettants

Peut-être que tes amis et toi vous êtes amusés, étant plus jeunes, à créer des blogs d'images ou autres. Si ce jeu était très drôle à l'époque, il peut maintenant dévoiler des photos peu flatteuses de toi (eh oui, on a tous passé par là...). Si c'est le cas, que tu n'oses plus contacter la personne responsable du site en question ou que tu as oublié le mot de passe du tien, tu trouveras sur chacun d'eux une option qui te permet de signaler les images ou les articles indésirables. Tu devras alors remplir un petit questionnaire et peut-être fournir quelques indications d'identité pour que le site puisse faire le nécessaire, mais tu verras que, dans tous les cas, ces éléments disparaîtront dans les plus brefs délais. Cette option existe également sur Google, n'hésite donc pas à l'utiliser si tu ne veux pas que tel ou tel site y soit référencé.

Les solutions extrêmes

Si malgré toutes ces précautions tu redoutes internet et ses sombres méandres, il existe plusieurs outils qui te permettent de gérer ton identité numérique. Tout d'abord, tu trouveras plusieurs sites gratuits qui te permettent de scanner ton compte Facebook afin d'y déceler d'éventuelles imprudences. L'avantage de ces sites est qu'ils recensent précisément tes publications « dangereuses » (photos, statuts vulgaires etc...) et te donnent des solutions pour les améliorer.

Enfin, si tu es vraiment parano, il existe un système d'alerte sur Google qui te propose de te signaler chaque nouvelle publication portant ton nom. Si ce système est très efficace, il peut vite s'avérer lourd et encombrant. Contente-toi plutôt de taper de temps en temps ton nom dans Google (surtout avant d'envoyer une candidature quelque part) en te mettant à la place d'un éventuel recruteur et de te servir des options décrites ci-dessus si quelque chose d'indésirable se présente. Bon courage !

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com