iStock_facebook

Facebook, un ami qui vous veut du bien?

Deuxième site sur la Toile le plus visité après Google, Facebook fait gagner des élections, marcher des révolutions, mais surtout, l'interface est devenue le miroir de la vie de plus de millions d'internautes.

Vivons connectés

Une autre petite chambre, en Suisse cette fois-ci, voit une adolescente accepter son 439e ami. L'opération est instantanément suivie de la visite du nouveau profil. Des photos à la plage, en soirée, avec plein d'amis. Une vie rêvée et peut-être un tant soit peu remaniée. Peu importe, la jeune fille « like » des images, « post » des commentaires, crée un groupe en vue de la prochaine soirée à laquelle elle espère revoir ce garçon qu'elle trouve si mignon.

Cette demoiselle, comme beaucoup d'autres jeunes, reflète bien le secret du succès de Facebook. Par un effet boule de neige, le réseau a su se rendre indispensable dans l'organisation de la vie sociale de ses utilisateurs. Pour beaucoup, ne pas avoir de compte équivaut presque à un suicide social, ou tout du moins, à une exclusion des événements à ne pas manquer. Alors, pourquoi jouer au réactionnaire d'autant plus que la communauté virtuelle permet d'assouvir son voyeurisme naturel et de se présenter sous son meilleur jour.

Les marchands de données

Pour Mark Zuckerberg, la sociabilité numérique est un bienfait, elle donne à chacun une voix, permet de découvrir de nouvelles idées, rend le monde meilleur. On le comprend, elle l'a rendu multimilliardaire. Pour toi par contre, Facebook n'est pas gratuit. Tout ce que tu y déposes devient la propriété du géant bleu, tes oeuvres d'art photographiques ou futurs romans ne faisant pas exception. Quelle générosité!

Etendre sa toile

Mieux encore, le réseau social enregistre tes recherches sur la Toile grâce à des cookies-espions. Une fois analysée, ton intimité est vendue à prix d'or à des annonceurs qui exploitent tes données personnelles afin de développer des publicités ciblées, merci la géolocalisation. Tiens... Sur ton profil, une offre pour un jeans slim dans un magasin de ta ville, justement ce dont tu as parlé dans une discussion instantanée avec un ami Facebook, quelle coïncidence !

Mark Zuckerberg assure pourtant que le respect de la vie privée est profondément inscrit dans tous les développements de la plateforme. Étonnant, quand on sait que l'entreprise à l'habitude d'implémenter de nouvelles fonctionnalités et d'en discuter ensuite. Pour toi, le réglage des paramètres de sécurité est un véritable casse-tête. Entre les applications qui s'activent par défaut alors que tu ne les désirais pas et la rétroactivité des évolutions du site qui ont des effets sur tes réglages antérieurs, tu ne contrôles plus vraiment ton profil. Même lorsque tu effaces des données te concernant, Facebook les conserve. Pour quoi faire ? Grande question.

En soi, tu n'y vois pas d'inconvénient majeur, tu penses n'avoir rien à te reprocher, sauf qu'on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Et si ton futur employeur pouvait retrouver des photos de toi jeune et saoul à une soirée et ne pas t'engager pour cette raison. Ou pire, si ton pays devenait une dictature et que tes conversations Facebook servaient de prétexte à t'emprisonner... Une donnée qui te paraît innocente aujourd'hui peut subitement prendre un autre sens dans un contexte différent. Heureusement, Big Brother est encore loin. Enfin, on ne sait jamais.


Sécuriser son profil

- Contrôle régulièrement TOUS les paramètres de sécurité de ton profil.
- Désactive les applications et réactive-les si souhaité.
- Limite au maximum ce que tes amis peuvent partager à propos de toi.
- Utilise l'option « profil limité » pour tes collègues, patrons ou professeurs.
- Limite tes « informations publiques » (visibles par tous), surtout les photos.
- Nettoie régulièrement ton profil.

Et n'oublie pas : les textes et photos publiés sur le réseau social ne t'appartiennent plus. Ils relèvent de la propriété de Facebook, qui peut les utiliser comme bon lui semble.

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com