l-ordre-du-temple-solaire

L'ordre du Temple Solaire

Fondée en 1984 à Genève par Jo di Mambro, Luc Jouret et Michel Tabachnik, L'Ordre du Temple Solaire (OTS) a compté jusqu'à 500 membres. Ils se trouvaient en Suisse, en France et au Canada. Son gourou était di Mambro, un ancien joaillier au passé douteux. La secte fut dissoute en 1994, lors d'un faux suicide collectif. Le premier eut lieu au Québec : cinq membres ont été retrouvés poignardés et brûlés dans une demeure incendiée. A Cheiry et Salvan en Suisse, les quarante-huit membres ? dont di Mambro ? qui auraient « péri dans les flammes » avaient notamment des traces de balles et de drogues : la part de suicide et d'assassinat est encore à ce jour un mystère. Seize membres sont ensuite décédés en France en 1995 dans un « feu de forêt », mais auraient aussi été abattus et drogués.

Doctrine

Les disciples obéissaient à un guide céleste ? di Mambro ? dans le but d'un meilleur développement personnel et culturel. Ce guide était doué pour repérer les âmes à la dérive et les accueillir dans l'OTS. Les adeptes se rendaient tous les matins à cinq heures autour de leur « arbre gardien ». Le jour où celui-ci tomberait, ce serait l'heure de la fin du monde.

Effets surnaturels

Un autre de leurs rituels était de se rendre dans les sous-sols des maisons de la secte, où avaient été aménagés des sanctuaires secrets. Di Mambro usait beaucoup de l'effet miroir, qui démultipliait celui qui s'y regardait, et lui donnait une impression d'infini. Ceci créant un vide au plus profond de soi, le gourou en profitait pour leur faire avaler tout ce qu'il voulait.

Monde mystérieux

Par exemple, il « convoquait des êtres du monde invisible » lors de cérémonies dans des pièces obscures. Les membres devaient les invoquer en étant unis par des sons et des chants. Di Mambro pouvait faire attendre les membres des heures durant, sans que rien n'apparaisse... Il disait : «Le monde invisible n'est pas à votre portée. Vos vibrations ne sont pas assez hautes ». Ceci incitait les gens à revenir le lendemain, à faire mieux afin d'être témoin d'une vraie « apparition de maîtres ». Ces êtres n'étaient en fait que des membres de l'OTS vêtus d'habits donnant l'impression d'une sorte de flou sur le fond obscur et un aspect non terrestre.

Drôle de conception

Un de ces maîtres cosmiques était présent aussi lors de l'immaculée conception faite par l'OTS. Cette personne touchait le ventre d'une femme venue pour accueillir l'enfant et dans les jours qui suivaient on annonçait aux adeptes que la conception avait réussi. L'enfant ne pouvait être approché à moins de quinze mètres lorsque la femme était encore enceinte. Lorsqu'il vint au monde, il leur a fallu rester à une distance d'au moins sept mètres de « l'enfant pur », ne surtout pas le toucher et éviter au maximum de le regarder. Celui-ci a aussi péri dans les flammes de Salvan.

Témoignage

Thierry est un rescapé de l'incident « suicide » de Salvan, le 25 octobre 2001. Il avait quitté la secte deux ans auparavant, lassé par toutes les supercheries. Di Mambro l'a appelé en personne ce jour-là en prétendant vouloir lui rembourser son argent. Une fois sur place, ce dernier lui dit qu'il n'avait pas les clés pour accéder au chalet, mais Thierry insista et appella un serrurier. Une fois la porte ouverte, les deux protagonistes entrèrent dans le chalet qui diffusait une forte odeur d'essence. Di Mambro raconta à Thierry que c'était à cause d'un débordement de mazout, mais ce dernier eût un mauvais pressentiment et prit ses jambes à son cou. Une fois dans sa voiture, il constata qu'il était poursuivi par un ami de di Mambro, vraisemblablement pour le ramener afin qu'il ne puisse rien raconter de ce qu'il avait vu.

La fin de la secte

Selon ce témoin, l'OTS aurait trop menti, trop promis. Ils risquaient la révolte interne à tout moment ; trop de tromperies avaient été démasquées et di Mambro se sentait coincé, acculé. C'est pour ça, pour Thierry, que la secte entière aurait été mise à mort. Di Mambro refusait de partir comme tout le monde mais voulait montrer ce qu'il représentait en tant qu'« élu du ciel » : il a donc voulu faire croire à un suicide collectif.

L'OTS est certes dissoute, mais ce n'est pas la seule secte dangereuse. Bien des gourous font croire à la « libération par la mort » et autres tromperies. Si tu te sens menacé, n'hésite pas à en parler et à prendre du recul: cela peut te sauver la vie.

Inspiré de wikipedia

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com