les_temoins_de_jehovah

Les Témoins de Jéhovah

Qui n'a jamais eu de visite de la part des témoins de Jéhovah ? Très peu d'entre vous, je présume... Mais combien connaissent réellement leur histoire ?

Ce mouvement a été créé sous forme de groupe d'études bibliques, en 1871, par Charles Russel. Ce dernier fonde la Watchtower à Brooklyn, siège central où règne le collège des dix hommes en tête des témoins de Jéhovah (Dieu en hébreu). Russel prédit la fin du monde pour 1914 par armageddon ; suite à cela, la terre aurait dû devenir un paradis où seuls les témoins de Jéhovah auraient été épargnés par Dieu. Evidemment en 1914, rien ne se passe. La fin du monde a donc été repoussée à 1925, puis à 1975. Et, tu l'auras deviné, ils l'attendent toujours !

A l'assaut

Ils sont plus de sept millions dans le monde. C'est cependant loin d'être suffisant pour eux! Ils souhaitent convertir la planète entière, afin de protéger le plus de monde possible de l'armageddon. On leur inculque l'idée que « le sang des autres est au dessus de leur tête » : s'ils ne sauvent pas les autres personnes, ils sont eux-mêmes en faute. La Watchtower édite donc des publications imprimées à plus de trente millions d'exemplaires dans huitante et une langues différentes et distribuées dans les boîtes aux lettres. Tu auras donc compris qu'ils se focalisent majoritairement sur le futur, le présent est mis entre parenthèses. Il est consacré aux réunions dans les « salles du royaume », aux heures d'études bibliques ainsi qu'au porte-à-porte.

Replis sur soi

Les témoins de Jéhovah n'ont le droit de célébrer aucune fête. Noël, Pâques, et même les anniversaires sont interdits ! Ces évènements festifs seraient liés à la « fausse religion ». Le simple fait de trouver les lumières de Noël jolies est proscrit, vu qu'elles sont considérées comme « démoniaques » et « sataniques ».
Si les adeptes n'obéissent pas à ce que Jéhovah désire, ils seront détruits le jour de l'armageddon. Ces derniers vivent donc dans la peur et la culpabilité. La majorité est renfermée sur elle-même, stressée et souvent dépressive. De plus, toute amitié avec une personne qui n'est pas témoin de Jéhovah est strictement interdite, ce qui rend l'école très difficile pour les enfants. Ils sont maltraités par leurs camarades qui les voient différents. Mais pour les jeunes témoins de Jéhovah, il devient normal de se faire persécuter : pour eux, c'est la preuve qu'ils sont dans la vérité !

Et bannissement

Si quelqu'un vient à quitter la secte, il se retrouve seul avec sa terreur du monde extérieur. Le témoin qui a grandi dans ce milieu n'aura pas eu la chance de se développer en tant que personne, ce qui peut être considéré comme de la maltraitance. Ils sont privés de vote, de certaines sortes de musique, de films ? notamment de dessins animés, qui « incitent au sexe et à la violence » - mais là n'est pas le pire. Les témoins de Jéhovah n'ont aucune protection contre les abus sexuels. Ils refusent de dénoncer les pédophiles à la police afin de ne pas « salir le nom de Dieu ». Bill Bowen, ancien témoin très haut placé, a quitté la secte après quarante ans de pratique et a créé le groupe de soutien Silentlamb (agneau silencieux) lorsqu'il a découvert les cachotteries de ses collègues. Depuis, il aurait parlé a plus de sept mille victimes d'agressions sexuelles infligées par des témoins de Jéhovah.

Vie en suspens

Les transfusions sanguines sont elles aussi interdites, même si la vie en dépend. S'ils refusent et meurent, cela fait d'eux des martyrs, donc des héros. Ils font même circuler les histoires de ces « héros » afin d'encourager les enfants à faire de même. C'est un vrai dilemme pour les médecins ; ils doivent respecter le droit des patients à choisir un traitement et en même temps appliquer leur propre éthique : donner les meilleurs soins.

Il est donc plus prudent d'empêcher les témoins de Jéhovah d'entrer chez soi. Ils profitent du fait que peu de gens connaissent la Bible en profondeur pour essayer de leur inculquer leurs pensées. Réfléchis bien avant de t'engager dans quoi que ce soit !


Inspiré de wikipedia

Partager
© 2013-2018, skool.ch - by etucom
Mentions légales : ce site appartient à la société Etucom sàrl qui en assume l’entière responsabilité et signe les contrats de placement. Plus d’informations sur etucom.com